Rechercher
  • Plombier 974 à la Réunion

Plombier 974 à la Réunion : Problème plomberie la surpression

Mis à jour : oct. 28



Demandez votre devis gratuit en cliquant ici.


Plombier 974

Mise en situation Plombier 974 à la Réunion

On vous demande d’alimenter correctement un immeuble à la Réunion d’habitation afin que tous les usagers puissent avoir le même confort d’utilisation.

Objectif : Etre capable de sélectionner un surpresseur adapté à la situation.

Plombier 974 vous demande :

1) Savoir dans quels cas installer un surpresseur.

2) Connaitre le principe de fonctionnement d’un surpresseur.

3) Calculer et choisir un surpresseur adapté.

Plombier 974 vous donne :

Un tableau extrait du DTU 60.1

Un schéma de d’installation

Un abaque fournisseur.

Plombier 974 exige :

Les calculs sont corrects.

Le choix du surpresseur est correct.

Dans le cas d'applications de type domestique et collectifs : immeubles 974, HLM 974, hôpitaux 974 , hôtel centre commerciaux 974 etc...

Les besoins exprimés sont :

- Maintenir une pression constante indépendamment de la consommation.

- Offrir la même prestation quels que soit :

- La topographie du terrain plombier 974.

- Les pics de consommation plombier 974.

- Les variations de pression du réseau d’eau de ville à la Réunion.

- La hauteur du bâtiment plomberie 974.

En fonction du nombre d'habitants ou d'occupants de l’immeuble, en fonction de la surface à arroser ou en fonction des règles strictes de protection incendie, la surpression est un objectif sanitaire et de sécurité qu'il a lieu d'intégrer à la fois en termes de fiabilité et d'économie d'énergie.

LA SURPRESSION DOMESTIQUE :

La surpression domestique s'applique à l'habitat pour les installations de chauffage ou d'eau glacée avec dispositif d'expansion ouvert, tour de refroidissement à circuit ouvert, les installations de distribution d'eau sanitaire, afin de toujours répondre au besoin de maintenir une pression indépendante des variations de consommation.

Son rôle : Les surpresseurs sont destinés à suppléer à l’insuffisance saisonnière ou permanente de la pression de distribution d’eau des villes ou de compenser les défaillances du réseau de distribution en cas de pression insuffisante pour alimenter les points hauts d’un immeuble.


Deux types de surpresseurs :

Ø Surpresseur classique (avec réservoir).

Ø Surpresseur directe

Rappel :

1 bar = 100kPa = 10,2 m de hauteur d’eau

Surpresseur classique (avec réservoir) :

Une pompe le plus souvent centrifuge, alimente un réservoir contenant un certain volume d’air sous pression qui sous l’action de l’eau ce comprime, cet air devient l’élément moteur chargé qui au moment venu permet de refouler l’eau dans le réseau de distribution.

Le réservoir surpresseur plombier 974 : cette réserve d’eau vous permet d’économiser la pompe et d’éviter qu’elle ne s’enclenche à chaque fois que vous avez besoin d’eau. La pompe se met en route elle remplit le réservoir. Quand vous actionnez le robinet, c’est l’eau du réservoir que vous utilisez la pompe est à l’arrêt, elle s’économise. Une fois le réservoir vide, c’est seulement à ce moment-là que la pompe fonctionne pour le remplir à nouveau.

Il y a plusieurs types de réservoirs surpresseurs plombier 974 :

Le réservoir à vessie, de qualité alimentaire ou non, le réservoir inox, le réservoir galvanisé…

Les réservoirs sont équipés de pressostat ou de manostat


Surpresseur direct :

Une pompe centrifuge est intercalée sur la conduite de distribution entre le compteur et les postes de consommation. Ces pompes sont aptes à fournir directement à pression constante ainsi que les débits très variables demandés.


Un pressostat ou manostat est un dispositif détectant le dépassement d'une valeur prédéterminée, de la pression d'un fluide. L’information rendue peut être électrique, pneumatique, hydraulique, et électronique. Ils sont utilisés dans de nombreuses applications de systèmes de contrôle ou de régulation par exemple en provoquant le démarrage d'un compresseur d'air ou d'une pompe si la pression du circuit contrôlé descend au-dessous d'une limite.


Problème de pression :

Dans un immeuble d’habitation ou la pression est normale (donc pas de pose de surpresseur), il est impératif de poser des réducteurs de pression à l’entrée de chaque appartement plombier 974 et non à l’arrivée générale ce qui poserais des problèmes de pression sur les derniers étages de l’immeuble.

Dans ce type d’immeuble la pose d’un surpresseur et son réglage (pression suffisante) est indispensable pour obtenir des pressions identiques à chaque étage.

Dans cet immeuble plombier 974, la pression d’arrivée est trop forte dans ce cas la pose d’un surpresseur n’est pas nécessaire, mais il est impératif de poser un réducteur de pression à l’arrivée générale (ce qui permet de protéger les colonnes montantes), puis d’installer des réducteurs de pression sur les premiers niveaux pour obtenir des valeurs identiques.

Tout surpresseur plombier 974 à la Réunion se sélectionne en fonction de deux critères essentiels :

-Le Débit, ou Q. En surpression sanitaire, le débit se détermine en additionnant les débits de base de tous les appareils que vous multipliez au coefficient de simultanéité, vous obtiendrez le débit instantané requis.

-La Hauteur Manométrique Totale, ou HMT

Calcul de la HMT Deux cas de figures sont à considérer :

1- Si le surpresseur est en charge La source d’alimentation est le réseau d’eau de ville ou une réserve d’eau quelconque située au-dessus ou au même niveau que le surpresseur.

HMT = HGR + JR + JS - Pa

2- Si le surpresseur est en aspiration La source d’alimentation est une réserve d’eau quelconque située en dessous du surpresseur (puits).

HMT = HGA + HGR + JR + JS + Pr

HGR = hauteur géométrique de refoulement c’est à dire la hauteur entre le niveau de refoulement du surpresseur et le niveau du poste d’eau le plus haut.

On adopte en général 2,70 m par étage, soit HG = 2,70 x (nb d’étages + sous-sols).

HGA = hauteur géométrique d’aspiration, c’est à dire la hauteur entre l’entrée de l’eau dans les pompes et le niveau le plus bas de l’eau dans la réserve ou le puits.

JR = pertes de charge linéaires ou pertes de charge produites par le frottement du fluide sur la paroi de la canalisation. On adopte en général 0,3 m par étage pour une vitesse de circulation maxi de 2 m/s.

JS = pertes de charge singulières ou pertes de charge produites par les accidents de parcours (coudes, tés) et par les organes se situant sur le circuit (vannes, adoucisseur). Les pertes de charge de ces organes sont communiquées par les fabricants.

Pa = pression de charge à l’aspiration du surpresseur. Sur eau de ville, prendre la pression mini garantie.

Pr = pression résiduelle désirée au point de soutirage le plus défavorisé avec une valeur recommandée comprise entre 1,5 et 3 bar et suivant les équipements sanitaires.


2) Coefficient de simultanéité : 0,8 = Q probable

X-1nombre d’appareil

3) Déterminer la capacité des réservoirs plombier 974 :

-Exemple de calcul pour un immeuble de 60 logements, et présentant les caractéristiques suivantes :

Pour la HMT.

- 10 étages avec un sous-sol équipé.

- alimenté par le réseau d’eau de ville 3 bar dynamique.

- perte de charge linéaire = 0.3 m par étage.

- pertes de charge singulière = 15 m pour le réducteur et 10 m pour l’adoucisseur.

- pression de charge à l’aspiration = 2 bar

Pour le débit :

-60 baignoires 60 x 0,33 = 19,80 l/s -60 lave-linge 60 x 0,20 = 12,00 l/s

-60 lavabos 60 x 0,20 = 12,00 l/s -60 lave-vaisselle 60 x 0,10 = 6,00l/s

-60 bidets 60 x 0,20 = 12,00 l/s -60 éviers 60 x 0,20 = 12,00 l/s

-60 WC 60 x 0,12 = 7,20 l/s

Débit de base total = 81,00 l/s

Calculez le coefficient de simultanéité Y :

0,8 = Q probable

X-1nombre d’appareil

Y = 0,8 / √ 420 -1 = 0,039

Q = 81,00 x 0,039 = 3,16 l/s x 3600 = 11376l/h soit 11,4 m3/h Q = 11,4 m3/h.

JR HGR Calculez la HMT = (10 + 1) étages x 2,70 m) + (10 + 1 étages) x 0,3 m) +

+ +

PA JS 10 m + 15 m - 20m = HMT = 38 mètres

-


Demandez votre devis gratuit en cliquant ici.

3 vues